29
jan
25

L’iPad a été dévoilé hier (enfin avant-hier à l’heure où j’écris ces lignes) et il a suscité une très forte réaction de la plupart des gens (moi y compris).

iPad Modèle WiFi

Je voulais tout d’abord faire un article qui disait que l’iPad ça pue, ça sert à rien, etc. ; puis un article le louant comme produit du futur qui pour le moment est mal compris etc. Mais pour les deux camps cela a déjà été bien fait (chez Mac4Ever, Lokan.fr, Frenchlabs par Damien et Thibaut, ou encore Guillaume Gete) et je comprends la plupart des réactions.

Ma vision actuelle de l’iPad est la seconde. C’est-à-dire que c’est une machine qui vue comme un gros iPod Touch n’a aucun intérêt, mais qui vue comme un lien entre l’iPhone et le MacBook dans une utilisation inédite, voire même conviviale peut être un pilier de la maison. L’analyse qui correspond le plus à mon avis est celle de Klakinoumi qui pose le mot clé à la 58e seconde : consultation.

Safari

Ayant déjà expliqué pas mal de choses sur FaceBook (pour mes amis), mais surout dans ce billet de PCINpact, je ne vais ici donner qu’un exemple d’utilisation au quotidien de l’iPad dans un environnement full Apple (ce qui est loin d’être mon cas) mais vraiment jusqu’au bout full Apple.

Le matin, le réveil l’iPhone sonne, vous vous levez, vous préparez une tasse de café, et vous prenez l’iPad qui, grâce au push, a récupéré tous vos RSS pendant la nuit (synchro Google Reader et tout le bazar). Posé sur la table vous les consultez pendant que votre café est ingéré. Exactement comme vous liriez le journal.

Les nouvelles prises, vient le moment où il faut ouvrir sa journée. L’application calendrier de l’iPad semblant bien plus intéressante que celle de l’iPhone et du Mac réunie vous voyez en un coup d’œil la journée de chaque membre de la famille car l’iPad n’est justement pas personnelle mais familiale (les calendriers se synchronisant via le réseau en WiFi avec le MacMini Server qui évite de payer MobileMe à tout le monde). Ne sont là que les calendriers personnels de chacun, les professionnels étant synchronisés que sur les Macs et les iPhones de chaque personne grâce à Exchange en entreprise. Connaissant l’heure des rendez-vous persos et les tâches de la journée, vous partez au boulot (où vous effectuerez la même ouverture de journée mais pour le professionnel) en laissant l’iPad sur la table du salon. Je passe bien entendu le fait que vous écoutez la musique sur votre iPhone tout en répondant aux Tweets dans le métro.

L'application Calendrier

L'application Calendrier

Votre compagne/femme/hamster, se levant à son tour récupère l’iPad posée sur la table et lance son podcast vidéo préféré sur l’AppleTv du salon (qui en passant j’espère sera mise à jour bientôt pour le 1080p) ainsi que les enceintes de l’Aiport Express de la salle de bain grâce à l’appli Remote (qu’Apple va se faire un plaisir de MAJ pour utiliser l’écran de l’iPad), ainsi qu’une douce musique depuis iTunes de l’iMac familial sur les bornes Express de la chambre des enfants (j’avais prévenu que c’était Apple à fond de chez fond -_-) pour les réveiller (la version High Tech du bisou quoi ^^). Même rituel des news et du calendrier pendant le pti’dèj. Départ pour le travail avec son iPhone et son MacBook Air (Monsieur à un MacBook Pro 13″ et Madame un MacBook Air (qu’il serait bien de passer en 10″ par ailleurs) pour que ça rentre dans son sac Vuitton — avec tous les produits Apple qu’ils ont, ils peuvent se payer du Vuitton ma famille là ^^’ — Mais bon passons).

Arrive le midi : les enfants sont à l’école, Madame rentre, et se mets à cuisiner. Un coup d’iPad sur un site de cuisine, un dock pour tenir la tablette debout et voilà un livre de cuisine de 600 grammes. Mince !!! (ouhlala du rebondissement) Plus de lait !!! Une tache rajoutée à celle d’un des enfants directement depuis l’iPad (pourquoi prendre un Mac ou un iPhone alors que le livre de cuisine est là ? ^^) et il ira en chercher en rentrant de l’école puisqu’il se synchronise en auto sur son iPhone. Avant de repartir pour le travail, Madame feuillette sur l’iPad depuis son canapé le catalogue La Redoute Victoria’s Secret qu’elle à reçu en PDF par Mail tout en contrôlant depuis son iPhone sa musique comme à son réveil.

L'application iBooks

Retour de l’école des enfants. Ils ont invité des amis à voir leurs dernières photos de vacances (oui les riches ça aime montrer ses photos de vacances). Tout ce petit monde est confortablement assis sur le canapé et regarde l’iPad (LED + 178° d’angle de vue) ainsi c’est plus amusant/interactif qu’un visionnage sur une TV, et cela donne la proximité des albums de photos de nos parents que nous avions perdu avec le numérique.

Arrive le soir, tout le monde est de retour à la maison, et la question se pose de ce qu’ils vont regarder à la TV, l’iPad devient alors le programme télé 10501 chaînes TNT, Câble, Satellite, ADSL, Signaux de fumée qui est forcément à jour contrairement à la version papier. Comme Madame ne sais toujours pas cuisiner, elle utilise encore l’iPad comme livre de cuisine, puis arrive l’heure de se coucher, Monsieur prend l’iPad au lit pour lire un eBook (qu’il faut nommer iBook chez Apple donc) puis avant d’éteindre, il repose l’iPad sur son Dock afin qu’il se recharge/synchronise (mais qui a priori ne serait pas utile de faire tous les soirs).

iPad

Toute cette histoire bien entendu n’utilise que les nouvelles applis « natives » de l’iPad, bien plus de choses vont pouvoir être faites avec cette tablette (en ligne de mire la domotique). Il ne faut juste pas la voir comme un iPod Touch géant puisque sa taille ne permet pas la mobilité comme un iPod le permet en écoute de musique et son écran 4/3 n’est pas indiqué pour les vidéos (de toutes façons il n’est pas fait pour cela mais pour la lecture au départ), ni comme un MacBook tactile puisque par la présence d’iPhone OS (et donc du Dock connector) rien n’est faisable comme sur un vrai OS de laptop (vous voulez un Macbook tablette allez chez Axiotron, le ModBook est parfait… Il ne marche qu’avec un Stylet, mais peut être bientôt au doigt — pour la navigation — et au stylet — pour la précision — au vu des évolutions de chez Wacom, c’est donc une machine pour les graphistes.) Mais il faut (enfin je crois qu’il faut) le voir comme un lien entre l’iPhone en mobilité (qui ne sert donc pas à la maison) et le Mac (qu’on ne va pas utiliser pour un rien comme regarder le programme TV surtout si on possède un fixe qui n’est pas dans la même pièce que la télévision.)

L'iPad Case fermé

Pour conclure, l’iPad est donc actuellement un gadget inutile, mais qui a potentiellement une place chez les gens là où l’ordinateur ne l’a pas encore… c’est-à-dire dans le canapé, sur la table basse et à peu près n’importe où l’iPhone est trop petit et le Mac trop grand (même en 13″).
« Chérie, tu as vu cet article sur WeDoThings ? Il est très bien. »
« Non ? »
« Attends, je sors le Macbook Pro 17″ et je te passe ses trois kilogrammes pour que tu lises ça ; à moins que tu préfères l’iPhone et devoir scroller toute la page pendant dix minutes pour tout lire ? »
« File moi l’iPad plutôt, mari d’abrutie !!! »

Merci aux lecteurs qui ont tenu toute la longueur, et bien entendu attendons de tester la chose pour savoir qui des détracteurs ou des early adopteurs auront raison.

iPad latéral

25 commentaires sur "L’iPad : futur flop ou objet du futur ?"

Fred 29 janvier 2010 01:46

Je pense que tu as bien cerné le problème de ce produit : 500 Euros pour un livre de cuisine, un Télé Poche, un agenda, un album photo et un bouquin, c’est un produit pour les gens qui ne comptent pas leurs sous. Les produits Apple sont destinés à être acheté par des gens qui ont les moyens, ou par des gens qui veulent en achetant de la Pomme accéder à une autre classe sociale ; C’est comme cette pub pour Renault, ou un homme désire la Laguna 5 places alors qu’il est seul dans la vie.

Et puis il y a ceux qui travaillent avec leur Mac, à qui on impose Motion pour les effets spéciaux, des machines mises à jour quand ils ont le temps, alors qu’Apple aurait les moyens de proposer des solutions sérieuses pour ceux qui l’ont toujours soutenu : les graphistes. Mais non, on va attendre encore, il y a tellement de produits inutiles et tape à l’oeil à sortir avant. C’est tellement plus sexy une Keynote dans un canapé avec un eBook que de sortir le MacPro 12 Coeurs de derrière un rideau…

M@T D. 29 janvier 2010 01:22

J’ai beaucoup apprécié la « journée » d’un(e) iPad et je suis content de voir ton avis évoluer dans ce sens car honnêtement, ton déni d’adolescent de mercredi n’était pas très constructif… ;-)

Pour moi c’est clair, l’iPad a pour mission principale d’apporter l’informatique simple et ludique dans les foyers peu équipés… Pour cela, Apple réutilise avec légitimité la notoriété qu’elle a acquise aux yeux du grand public avec l’iPhone (Multitouch, IHM intuitive, fiabilité du produit, etc).

Reste que l’iPad, en l’état actuel, n’est pas un produit fini. Les bases du concept sont posées, mais il faudra attendre 2 mises à jours majeures du firmware et une release matérielle (avec caméra !!!) pour voir apparaitre l’appareil révolutionnaire dont on entend tant parler…

Bref, on en reparle dans un an ? :-D

Ryūta 29 janvier 2010 01:06

« tout en répondant aux Tweets dans le métro. » >> pas à Lyon, ça c’est net. Bande de c*****ds !

Bon article, j’aime bien la narration. ^^
Pour ma part l’iPad bof… ou alors il m’en faut deux : une pour communiquer (MSN / Facebook chat / iChat / etc) et une pour surfer sur le net ou lire… La je pourrai me poser sur le canapé sans les 3 kilos du MBP… M’enfin pour le moment, c’est pas d’actu.
Quant à partager mon calendrier perso… même pas en rêve. Je laisse à la limite les plages occupées ou non, mais surement pas le détail… ^^
(je ne suis pas la famille idéale… snif)

Personnellement, même si le concept est sympa, son look tant externe que celui du logiciel me laisse assez froid… J’aime pas l’agenda, je m’y retrouve mieux dans iCal… De toute façon je suis repassé à un agenda papier pour cette année encore. A voir selon les applications qui seront proposées dessus…

Kyro 29 janvier 2010 01:16

Franchement moi j’ai été plus que déçu pour l’iPad. La ou j’attendais un OS X donc une machine x86, on se retrouve avec un IPhone OS, on ne peut plus propriétaire et complètement fermé. Ne me répond pas qu’avec l’AppStore c’est ouvert, tout est controlé par Apple…

Bref un peu déçu bien que la machine semble bien sympathique (taille correcte, autonomie appréciable etc)

Anthony 29 janvier 2010 01:06

J’aime également beaucoup cette simulation d’une journée iPad. Mais bon je reste persuader que l’iPad est un appareil bien à part qui n’a pour l’instant sa place nulle part correctement. Il va nous pousser à nous créer un besoin pour savoir quoi en faire puisque tout ce qu’il fait, l’iPhone, l’iPod, le Macbook & iMac le font déjà très bien.

Bref, je pense qu’Apple a souhaité ouvrir une porte en sortant un produit innovant et unique. Pour ça c’est réussi (puisque tout le monde et tous les sites s’arrachent les cheveux pour savoir quoi faire de cet appareil). De là à penser (c’est pour toi M@T) que l’iPad apportera l’informatique simple et ludique « dans les foyers peu équipés » j’ai sincèrement bcp de mal à y croire.

Il n’est pas autonome et demandera un Mac mini, iMac, ou MacBook bien organisé (iPhoto classé, iTunes taggué, Contacts bien rempli, iCal idem….) afin d’être « simple et ludique ».

Seuls les possesseurs d’iPhone et iPod ont cette rigueur aujourd’hui (sans parler de ceux qui ont eu un iPhone en cadeaux et ne savent même pas que iTunes sert à le synchroniser).

Je suivrais ce produit avec beaucoup d’intérêts, et si on m’en offre un, je m’amuserai avec très sûrement. Ma CB reste quant à elle, prête à dégainer d’ici un an ou plus pour les prochaines releases ….

CaseyN 29 janvier 2010 01:14

@Fred : Je suis tout à fait d’accord avec toi, Apple cible maintenant le « bobo » qui est déjà équipé tout Apple au lieu de revenir à ses bases que sont les pros. Mais je ne désespère pas, regarde le MacBook Pro 13″ est une évolution du MacBook Unibody qui lui délaissait d’un coup la vidéo (FireWire) et l’audio (FireWire et entrée audio bien que celle ci ne soit pas indispensable). Avec mon analyse, il existe toujours de la place pour l’iSlate voir même l’iSlate Pro ^^

@Mat : Je dirais qu’il n’y a que les abrutis qui ne changent pas d’avis -_-. Je nuancerais encore le fait que l’iPad n’est pas un produit fini ; a ceux qui demandent des USB etc. il faut qu’ils se tournent pour le moment vers Axiotron car l’iPad n’a pas été pensée pour cela (sinon elle n’aurait pas iPhone OS) et donc sa seule évolution serait logicielle comme l’iPhone EDGE en son temps. Donc je pense qu’un an est même trop loin, comme le MacMini qui a trouvé sa place en serveur, l’AppleTv qui pour certains est devenu une magnifique SetTopBox ou l’iPod Touch qui maintenant est une console de jeux pour gamin ; le tout juste en changeant le soft… Je pense que dès Avril on devrait entrevoir les possibilités de l’iPad.
Enfin, avec une caméra en façade (un derrière serait inutile) pour un iChat mobile, et en sachant qu’il est déjà possible de brancher en BT le clavier Apple (donc bientôt sur vos iPhones pour les SMS ^^) elle pourrait devenir l’équivalent de EasyN9uf de SFR mais en plus beau et mobile.

@Ryuta : Pour ce qui est de la messagerie instantanée, je la vois passer sur l’iPhone, tout comme Twitter, les SMS (bien entendu) et les mails courts. À l’inverse, si l’on doit tenir une conversation ou rédiger quelque chose de lourd — sauf cas où l’iPad serait l’unique machine de la maison comme proposé au dessus où l’on aurait le clavier BT (pour avoir l’iPad en paysage) — On passerait sur le Mac car on ne serait plus en « consultation » ni en distraction mais dans un état d’esprit de réflexion voir de travail.
Pour le calendrier perso, Gmail propose de ne partager que ses dispos sans que le lecteur n’ai plus d’infos (il me semble) et cela doit bien être faisable sur iCal Server (à vérifier). Enfin j’aime bien l’interface du calendrier de l’iPad c’est même celle que je préfère avec les notes, les autres semblants plus bâclées.

@Kyro : Il y a toujours une place plus tard pour une machine sous OS X, mais il lui faudra en plus du multi-touch un stylet pour être très précis. Imagine les mouvements de pitch ou de swipe à 3 doigts directement sur l’écran (Safari et iPhoto le supportant puisque ce sont les même que sur les trackpads) et un stylet avec gestion de la pression pour les graphistes (et pour accéder aux menus et boutons, car fermer une fenêtre au doigt je suis pas sûr sans augmenter la taille des boutons)

@Anthony : l’iPhone a aussi créé des besoins, nous n’avons pas besoin d’avoir nos mails et le net dans notre poche, nous l’avons chez nous ou sur notre lieu de travail. Pourtant c’est agréable de l’avoir. L’iPad aurait été agréable à avoir rien qu’hier soir où m’a mère m’a demandé « tu peux me dire quel métro je dois prendre pour aller là? J’ai la flemme de démarrer notre ordi », l’iPad n’est jamais éteinte comme un iPhone et est plus agréable à consulter que l’iPhone sans devoir aller se poser devant son ordi. On peut certes faire la même chose avec l’ordinateur, mais une fois en veille ou éteint c’est fini ; pareil pour Wikipédia etc « c’est quoi ça? » « C’est qui cet acteur? Ce n’est pas marqué dans le programme. » « Il a joué dans quoi lui déjà? » « c’est qui le réal » (programme qui je le rappelle va être transféré sur l’iPad) juste pour parler de la partie soirée TV en famille où l’on ne va pas aller jusqu’à l’ordi ni sur l’iPhone puisque celui ci n’est pas suffisamment grand pour être vraiment partagé.
L’iPod, l’iPhone et l’iPad sont des machines à switch, la rigueur dont tu parles est en effet chez peu de gens, les possesseurs d’iPhone principalement, donc pourquoi ne viendrait-elle pas aux possesseurs d’iPad (qui selon Apple sont déjà ceux qui on un iPhone et un Mac) ? Pour la question d’être dépendant d’un Mac, ce n’est pas faux, mais avec les adaptateurs qui permettent de vider une carte SD directement dedans, et sachant que je ne le vois pas pour la musique ni la vidéo, je pense qu’il peut être quasi autonome.

À voir ce que l’on en fera une fois qu’il sera dispo.

noisette 29 janvier 2010 01:59

salut,

ta description se tient,

mais justement se tenant, elle est flippante.

Finalement, Big Brother, plutôt que tout le temps nous surveiller, il prendra ses pauses, assuré de ce que l’on fait-lit-regarde-écoute en attendant.

Quoi je suis parano ? ^^ »

CaseyN 29 janvier 2010 01:15

Ça se nomme de la désinformation ce que tu fais… comme les gens qui disent qu’avec un iPhone ton patron sait tout le temps où tu es et ce que tu fais, qu’il peut prendre des photos a distance etc. C’est totalement faux, aucun log n’est fait ou sinon ça se saurait. Les firewalls d’entreprise par exemple filtrent aussi les iPhones quand ils sont connectés en WiFi, comme la data passe par le WiFi et non la 3G dans ce cas là, il y aurait eu des cas recensés :p.

Comme le disent par exemple Benjamin Bayard ou JCFrog; faut arrêter de croire la TV (je sais que ce n’est pas ton cas ;) ) qui nous explique qu’avec internet on peut traquer tout le monde. Les gens sont la meilleure source des infos qu’ils donnent eux même sur FaceBook Twitter etc, car ils les publient ! Mais ma messagerie instantanée (en particulier Jabber) est et reste privée… Big Brother je l’attend toujours… Google et Apple semble jouer ce rôle chacun leur tour alors que c’est une belle connerie… Il faut pas non plus confondre stats et flicage… Ya plein de choses a dire, mais ce n’est pas le lieu du débat.

noisette 29 janvier 2010 01:59

^^

non, ce n’est pas de la désinformation, ni de l’information d’ailleurs,

mais en revanche, des exemples historiques me font penser exactement à l’inverse de toi sur les dangers potentiels d’internet.

Combien d’enfants ont été sauvés des nazis parce que le directeur d’école avait détruit, prenant sur lui, les registres?
Que servirait-il aujourd’hui de formater le disque dur si les sauvegardes sont inaccessibles?

Bon, le rapport avec l’iPad est très éloigné, je te l’accorde, mais en revanche, je vois d’un mauvais oeil (et j’entends d’une mauvaise oreille) l’intégration totale de l’électronique dans notre vie, a fortiori quand la description relate un parfait monopole.

Comme tu sais, je n’ai pas de tel portable :)

Bon, je file avant d’être repéré ^^’

CaseyN 29 janvier 2010 01:00

Si tu relis mon histoire, les données de cette famille est sur leur propre OS X server chez eux… Donc les sauvegardes sont accessibles ;) .

noisette 29 janvier 2010 01:20

Ah, je ne pensais pas à ces sauvegardes de ton histoires ;) ,
mais un récent récit d’enfants (du quartiers où j’habite) sauvés grâce à des destructions de registres papier m’a immanquablement (diront les mauvaises langues :p) fait penser à notre monde de plus en plus électronique.

Heureusement que le potentiel de surveillance n’est pas optimisé, ^^ »

mais son potentiel et là et nous devons être vigilants.

noisette 29 janvier 2010 01:33

Mais en même temps on s’éloigne de ton sujet, je suis désolé de ma digression ^^’

[...] les usages restent à inventer. Je ne peux que vous encourager à lire les excellentes notes de CaseyNeiba, Daniel Glazman ou Jean-Michel Planche. Leurs trois avis se complètent assez [...]

Francois Druel 2 février 2010 02:05

Merci pour cet article que je trouve excellent ! Mon avis est sur mon site pro

Francois

Thelwin Argon 13 février 2010 02:35

Super article…
Et j’avoue que ta journée Apple fait un peu rêver ^^’
C’est clair que ça ferait plaisir si ça pouvait réellement fonctionner comme ça, mais je doute que cela soit pour l’instant réellement possible… (Sans même parler du prix)

Bon, maintenant que j’ai lu ça, j’ai plus qu’à me renseigner sur l’AirTunes…
(Tu saurais pas par hasard si la qualité du signal est de bonne qualité ? Car ça m’a l’air intéressant, mais si c’est pour sous-exploité mes colonnes Hifi, ça vaut pas vraiment la peine que je m’y intéresse)

PS : oula, noisette nous fait une réaction allergique ^^’

CaseyN 22 février 2010 02:16

Je pense que c’est possible que cela marche « comme ça » et l’histoire du prix est secondaire puisque tu n’es pas non plus obligé d’acheter tous les produits en même temps ^^ De plus, en connaissant de mieux en mieux l’univers Apple, on se rend compte que tout y est simple ^^

En ce qui concerne AirTunes, la qualité est celle du fichier de base puisque le seul passage en analogique se fait entre la borne et les enceintes.

( Pardon de répondre si tard, mais les mails me prévenant de nouveaux commentaires ont l’air de ne plus marcher… -_-’ )

noisette 22 février 2010 02:58

@Thelwin: ah c’est ça mes plaques rouges ^^’

Ceci dit (CaseyN supprimera s’il faut), sur le blog d’Eolas, ce soir, un article fait comme un écho à ce que je racontais.
Il est question à un moment de condamnation, de peine, de casier, d’effacement légal après un temps.
Internet, effacement. Pas conciliable parfois, et dans certains cas, cela ne manquera pas de déraper (loi de Murphy).

Vous remarquerez que je n’ai pas parlé d’Apple (et une plaque rouge en plus …) :p

Monsieur Poireau 30 mars 2010 03:43

Je n’ai pas lu les commentaires.
Je pense que l’iPad invente avec lui une nouvelle manière d’accéder au net. Maintenant que tout le monde a ça sur son ordinateur ou dans son smartphone, l’iPad va l’amener au salon.
Là où d’autres ont échoué à faire passer internet dans la télé (et Apple y compris) voilà qu’un objet spécifique s’invite sur le canapé. Les usages nouveaux vont vite arriver !
:-) )

CaseyN 30 mars 2010 03:20

Les nouveaux usages sont déjà là à partir du moment où l’on utilise l’iPad les pieds sur la table basse (voir les vidéos d’Apple). Il suffit de voir l’engouement des devs. Il y a encore quelques points qui sont flous mais que l’on saura vite une fois l’iPad testée comme le confort d’utilisation en lecture etc, mais c’est clair que c’est la seule tablette qui pour le moment suscite de l’engouement du public alors que ce n’est pourtant pas un marché neuf.

CaseyN 16 avril 2010 04:19

Je cite PCI :

La ligne qui sépare diffamation et satire est parfois fine, et Apple ne prend aucun risque. L’entreprise Californienne remplace ainsi le censeur de son propre gré, alors que son statut d’hébergeur la protégerait de poursuites aux États-Unis grâce au Digital Millennium Copyright Act (DMCA).

Là est un comportement très classique chez Apple de ne pas se mouiller.

noisette 16 avril 2010 04:49

Dis, j’y pense, CaseyN, tu ne veux pas opérer une inversion de sens à ton avatar, parce que actuellement, tes messages, on dirait que tu les pètes ^^’.
(tu n’es pas obligé de laisser ce message, éloigné de toute charte éditoriale)

CaseyN 16 avril 2010 04:13

Bien vu ^^ Je vais peut être plutôt changer de thème pour avoir les avatars autrement :p Car l’image est dans ce sens et le restera ^^

Et quand c’est de l’humour, je laisse :D

noisette 17 avril 2010 04:28

Ceci dit, voilà exactement ce que je te prédisais à propos des activités d’Apple, le tri informationnel a ostensiblement commencé.

Et si face au scandale généré, l’auteur censuré initialement semble finalement ne plus l’être, celui-ci admet se sentir mal à l’aise car il a conscience que seule son exposition médiatique l’a sauvé de cette censure.

Mais là où il est vraiment con, enfin, faible plutôt, c’est de ne pas censurer Apple à son tour, en passant son chemin.

Le chien peut être triste à cause de son Maître, mais ne se conçoit pas sans lui.

CaseyN 17 avril 2010 04:39

Oui en effet c’est idiot, mais peut être (comme cela est déjà arrivé) qu’Apple changera d’avis et là il serait bête pour cet auteur de passer à coté d’un si gros distributeur.

Exprimez-vous !